Faune est arrivé. Flore suivra.
Le 8 octobre 2019 | 0 Commentaires

Hé bien voilà. Faune est arrivé. Flore suivra.

Cette nouvelle aventure, parue le 27 septembre dernier, a démarré quelques deux mois après la sortie de Résistances, le dernier tome du Quatrième Ordre. En réalité, elle a commencé il y a 18 ans, quand j’ai écrit mon premier roman, à l’âge de seize ans. Faune et Flore en sont la version adulte, la version 2019-2020, résultat des angoisses climatiques, d’une passion infantile et ravivée pour les animaux, les plantes et la nature, l’envie de capturer l’état d’esprit qui peut nous habiter, nous, occidentaux du XXIè siècle.
Qu’il était étonnant de repenser à l’époque, si proche, où j’ai écrit la première version, où les cris d’alarme sur les extinctions animales résonnaient déjà dans mon cœur d’adolescent, qui avait passé son enfance rivé aux documentaires animaliers et aux journaux « Vie Sauvage » ou « Okapi ». Comment tout semble s’être emballé depuis… !
Cette nouvelle phase d’écriture fut une aventure ponctuée de douleurs et d’épreuves. Il est ardu de vous décrire en quelques mots le poids que fait peser parfois l’écriture sur mon mental, mon corps. Elle m’est malgré tout indispensable. Sans compter qu’ici, le sujet est sérieux, occupe de plus en plus nos pensées, l’atmosphère y est sombre et parfois tragique.

Une amie très chère m’a conseillé, face à mon désarroi, de trouver des sources d’amusement, de légèreté, pour me sauver de mon propre besoin d’écrire. Mais comment ? Face à des menaces d’épidémie, la perte d’êtres chers, la dégradation inexorable de notre environnement ? La réponse, là encore, fut simple : les personnages.
Ce sont eux qui amènent de la joie, de la naïveté et de l’espoir, dans leurs combats passionnés, leurs rapports mouvementés et leurs amours affichés. Leur diversité, leur biodiversité même, est pour moi, la solution. C’est le respect et la prise en compte de l’autre, quelque soit son identité, son espèce, qui nous sauvera.
Et qui nous permettra de continuer à lire des livres !
En attendant la grippe verte, bonne lecture à tous !

Mathieu

Retrouvez FAUNE

Ajouter un commentaire