Afficher tous les 3 résultats

Trier par :
  • Chemins d’absence Par : Pierre Commeine 16,00 TVA incluse

    Avec ce roman, l’auteur nous entraîne dans la période qui a suivi le débarquement du 6 juin 1944. Il nous permet en particulier de découvrir la réalité de la présence américaine en Bretagne à travers le destin d’un soldat noir et le drame qui l’entoure. Pourtant, c’est surtout l’arrivée des « libérateurs » dans l’Aisne, la vie qui renaît après des années d’occupation – et les passions qui ne manquent pas de voir le jour – qui font les belles pages de cet ouvrage.
    Comme dans « L’Oubliée de Monterfil » et « Une Rose en automne », l’auteur raconte la rencontre d’une femme et d’un homme au cœur d’une guerre qui semble décider seule de leur destin

  • Exodes Par : Claude Mouflard 15,00 TVA incluse

    L’exode. Vu, revu, décliné dans toutes les versions, un drame connu. Mais ici il s’agit d’une page d’histoire qui prend une dimension réelle, palpable, presque familière. Une aventure humaine, servie par un texte sobre et précis, sans concession aucune. Et puis aussi un hymne à l’insouciance, dramatique et triomphant. Si Claude Mouflard, romancier de vocation nous invite dans un univers d’avantage ancré dans sa propre mémoire que dans les livres d’histoire, ce n’est pas un hasard. L’exode, il l’a connu.

    Un livre rapide, sans remplissage, sans misérabilisme, vrai.

  • Rhapsodies roumaines Par : Lucia Jalba 17,00 TVA incluse

    Comment ne pas être pris dans les évènements qui se déroulent au coeur de ce roman dont l’action se situe en Roumanie ? Comment ne pas les vivre, sentir l’odeur de la poussière le soir venu, la pauvreté digne de ces gens, la nudité des jours, la colère, la révolte et l’injustice ?
    Bien sûr, il s’agit d’amour, de famille, de travail, de désertification, d’Europe, donc de politique. Pourtant ce mot prend ici tout son sens, dans la réflexion théorique, mais surtout dans le quotidien de ceux qui la subissent. Roman-lieu ou fiction « documentarisée », c’est à lire absolument, pour l’Histoire, la terre, la poésie rude et nos certitudes qui volent en éclats