Votre panier est vide  Votre compte

Salons

Salon du livre de Paris

 paris-stand-1.jpg De retour du salon du livre de Paris. Tellement grand, si important, d’une telle suprématie que lorsque l’on m’en parle au téléphone, on ne dit pas : « le salon du livre de Paris », mais « le salon du livre ». Tant pis pour les salons du livre en région qui, eux, pour s’identifier, doivent préciser la ville où se déroule la manifestation.

   Cela dit, c’est vrai, c’est immense, merveilleux, magnifique, les maisons d’édition rivalisent de créativité pour mettre en avant leur production, les livres revêtent toutes les formes et il y a beaucoup à apprendre. Comment d’ailleurs pouvons-nous, nous petites maisons d’édition, espérer vendre un seul ouvrage face à ces auteurs archi-connus et ces maisons super puissantes ? Parce que soyons réalistes, on trouve de beaux ouvrages partout, des couvertures incroyables, des idées géniales ! Y aurait-il du miracle dans l’air ? Peut-être…

   Le miracle, c’est sans doute de mettre à chaque instant de la création d’un livre tout ce que l’on a de meilleur en soi, de réunir les talents pour un même but, de ne jamais tricher, d’être honnête avec ce que l’on fait, de ne pas se faire le moindre cadeau. Le miracle, c’est aussi ces gens qui, étourdis de tant d’éclat et de surenchère, devenus légèrement nauséeux à l’écoute des publicités tapageuses qui ne signifient plus rien, recherchent autre chose, l’authenticité, la nécessaire rugosité de l’œuvre vraie…

   Merci donc à tous ceux qui croient en une possible littérature ouverte, merci aussi à ceux qui nous donnent la possibilité d’être présents à Paris tel le centre régional du livre et de la lecture (CR2L) grâce à son soutien logistique et financier.

Et pour en savoir plus, je vous invite à découvrir ici et  les articles parus ce jour dans le journal L’union.

voir Paris et...

paris-2012.jpg

Après Bruxelles, Paris. Aimablement invités par le CR2L, c’est l’occasion de découvrir cette librairie de géant, des stands extraordinaires, magnifiques, des professionnels très professionnels, de la lumière, des couleurs, des trucs, des machins, des gens, des gens et encore des gens. Tous avec le sourire ou presque. Presque, parce que comme dans tous les salons, j’ai vu des auteurs et des éditeurs s’ennuyer. Comment animer un petit stand face à la dimension des grosses maisons ? Comment rivaliser ?
Alors, sur le chemin du retour, Françoise et moi nous nous sommes posé une question : au fond, qu’est-ce que l’on cherche ? La réponse est simple : le bonheur de réussir à faire « tourner » une maison, le bonheur de réaliser quelque chose ensemble, auteurs, illustrateurs, maquettiste, éditeur, enfin tout ceux qui sont là, derrière un livre et qui dans nos petites maisons d’édition le portent comme un bébé.
Oui, nous sommes à la recherche de ce bonheur. Mais pas seulement. Quelle richesse aurait pu remplacer les échanges, les plaisanteries et les rires de Brigitte, Caroline, Elisabeth et Maxime ? Les attentions de Véronique, Mauro et Thierry ? L’apéritif gentiment proposé par Alain, notre voisin de stand ? Les contacts vrais avec les visiteurs ? Aucune richesse.
Alors soyons prudents, la richesse ne se trouve pas toujours là où l’on croit la voir. La dimension n’a souvent de sens qu’à la condition d’être humaine. Hâtons-nous donc de bien vivre ce que nous vivons...
(Et avec tous nos remerciements à Alexandra Oury pour nous avoir gentiment fourni les prises de vues)

Foire du livre de Bruxelles 2012

joel-et-thierry.jpg                     caroline.jpg

De retour de la foire du livre de Bruxelles ! Nous participions pour la première fois à cette immense rencontre autour du livre. Chaleureusement accueillis et supportés (au sens propre et figuré) par le Centre Régional du Livre et de la Lecture en Picardie (CR2L), nous avons pu rencontrer de nombreux visiteurs venus de Belgique et de France.

Brigitte, Caroline, Karine et Guy, auteurs et illustrateurs sans qui un salon ressemblerait à un jour sans soleil, m’accompagnaient dans cette aventure bruxelloise. Sur le stand, l’ambiance à la fois détendue, souriante et travailleuse nous a permis de faire découvrir largement les ouvrages de la maison, mais aussi de rencontrer des gens simples, directs, généreux et de partager avec eux des instants de passion et de vie.

Un très bon moment professionnel et humain à renouveler. En attendant, en mars, 3 autres salons nous attendent : Paris avec le CR2L le 16, Bondues les 24 et 25, Marly (près de Valenciennes) le 31 mars et 01 avril.